Electroculture

Les Forces de la Nature au Service de l’Agriculture

 

Des techniques d’ Electroculture

pour sauver les abeilles !

Bienvenue

Histoire

Résultats

Abeilles

Témoignages

Commander

Contact








L’elelectroculture

cosmotellurique

c’est l’Electroculture du 21 ème siècle

La simplicité au service de l'homme

Des résultats remarquables

Une qualité irréprochable

Une facilité de travail

Facile à installer

Une durée de vie de plus de 50 ans

Les forces de l’univers au service de la nature et de l'homme

Une récolte abondante

Des plantes vigoureuses

Un champ qui rayonne la santé, qui respire la vie












Bienvenue

Histoire

Résultats

Abeilles

Témoignages

Commander

Contact




























Bienvenue

Histoire

Résultats

Abeilles

Témoignages

Commander

Contact












Etude : Electrosmog et les Abeilles.

Un champ magnétique peut avoir une influence importante sur une colonie d’abeilles. L’électrosmog aussi. Pour mieux comprendre, voici une étude des effets de l’électrosmog sur les abeilles et nousmêmes :

Electrosmog and bees-Bees-Birds-Mankind-Destroying-Nature-by-Electrosmog-Ulrich-Warnke 2010.pdf




Abeilles aimants Article Mars2010 Abeillesetfleurs.pdf










Bienvenue

Histoire

Résultats

Abeilles

Témoignages

Commander

Contact





Brevet sur le traitement des ruches par des aimants.

Après quelques recherches, on a découvert qu’il existe déjà un brevet sur le traitement des ruches par un champ magnétique, ceci pour les protéger des parasites et le varroa.

Le brevet date de 1992 et est donc libre de droits à partir de 2012 soit 20 ans après.

Cette technique est passé inaperçu, la croyance populaire pensait que ça ne marchait pas, s'empêchant ainsi de faire, pourtant les résultats sont bien la. Beaucoup de croyances et préjugés empêchent ainsi le progrès et les solutions de percer.

La première science, n’est-elle pas celle de l’observation, puis on tente de comprendre.

Selon le document le traitement par champ magnétique semble augmenter la résistance de la colonie d’abeilles, ce qui leur permet de vivre bien même avec les parasites, les parasites semblent moins poser de problèmes après traitement et moins se développer.

Voici le brevet en anglais sur le sujet : 

Patent Magnetic Treatment of Bees and parasites-1992-US5162014.pdf








Bienvenue

Histoire

Résultats

Abeilles

Témoignages

Commander

Contact



Photo : Aimant en anneau pour ruches d’abeilles.

L’avantage est qu’il n’y a pas besoin de coquille de fixation et qu’une simple vis suffit pour la fixation. 















Bienvenue

Histoire

Résultats

Abeilles

Témoignages

Commander

Contact
















Pour acheter des aimants pour ruches. Par courrier par cheque, carte bancaire, ou paypal.

Contactez moi.




















































































 

Electroculture en Apiculture.


Des solutions existent qui réduisent fortement la mortalité des Abeilles et la perte de Ruches.

Sauver les abeilles !




















Extraits de conversations et articles assemblés par Yannick Van Doorne, 20-05-2010. Mis à jour au 01-01-2013


Un Fil de Cuivre contre le Varroa


Un apiculteur de Bretagne m’appelle courant avril 2010 et me dit ; «Vous savez contre le Varroa, il y a des solutions simples, depuis que je mets un fil de cuivre à l’entrée de la ruche, je n’ai plus aucun problème avec cette maladie».

«Comment faites vous» lui demandais je, il répond ; «Je mets simplement un fil de cuivre électrique dénudé sur la plancher sur toute la longueur de l’entrée de la ruche, ainsi les abeilles sont obligé de passer par dessus, ceci entraine probablement des ions de cuivre avec eux et le Varroa n’aime pas ça»

Vous pouvez utiliser du fil de cuivre simple que vous trouvez pour l’électricité.


Essayez et partagez vos résultats ! Si c'est si simple, qu'attendons nous, pourquoi s'en priver?


Un apiculteur qui perdait chaque année des ruches, comme beaucoup d’apiculteurs, a suivi mes conseils à la lettre depuis deux ans, en utilisant le fil de cuivre à l’entrée de la ruche et la pose des aimants. Il m’a témoigné ce mois de mars dernier n’avoir perdu aucune ruche cette année 2011-2012, malgré l’hivers rude. N’est-ce pas le souhait de chaque apiculteur? Il dit ne plus avoir de réelles problèmes de varroa ceci sans aucun autre traitement.



Des Aimants qui sauvent des Ruches.

Voici des expériences prometteuses.


Extrait : «Trois ans d’essais avec les aimants a permis de doubler la production de miel et d'arrêter les pertes de ruches.

D’autres ruches non traitées du même secteur ont eu des pertes allant jusqu’à plus de la moitié.»


Il y a un article qui est paru sur les effets de la magnétothérapie sur les ruches, dans le magazine «Abeille et Fleurs» de Mars 2010. Auteur de l'article original est Jacques Kemp. L’article est très intéressant et explique comment on peut protéger les ruches. Les résultats sont impressionnants.


Voici ce qu’on y apprend.



Des aimants qui sauvent des ruches. Etonnant.

Une histoire vrai à la portée de chaque apiculteur.


Monsieur Edouard Strezpek, apiculteur, se faisait beaucoup de soucis car ces ruches périclitaient comme beaucoup d'autres. Il utilisait lui-même des aimants thérapeutiques et il a eu l'idée d’utiliser des aimants dans ces ruches. Ainsi il comptait créer dans ses ruches un champ magnétique statique. Il a placé de part et d'autre de la ruche des aimants en position d'attirance.


L'expérimentation s'est déroulée sur 50 ruches pendant 3 ans. Les résultats sont impressionnants, les pertes sont devenues quasiment inexistantes, voire nulles, en plus la production de miel par ruche a plus que doublée.

Depuis qu’il a mis les aimants il n'a plus besoin de nourrir ses colonies, elles sont largement assez lourdes à l'automne. De plus, il retrouve ces colonies très populeuses en fin d'hiver.

Selon l’article, suite à ces résultats,  le SIARP (syndicat des apiculteurs de la région parisienne) va équiper d'aimants plus de 1000 ruches sur l'année 2010


L’apiculteur qui a inventé cette méthode s’appelle  Edouard Strezpek,  comme beaucoup de personnes, il souffre de douleurs diverses. Pour se soulager il pratique sur lui la magnétothérapie, il positionne des aimants aux endroits douloureux pour objectif de le soulager.


J’ai aussi déjà utiliser des aimants pour atténuer certaines douleurs et c’est vrai que je dois dire avoir eu des effets positifs.


Il a eu l’idée de mettre ces aimants sur ces ruches, en pensant « Peut-être que cela agit également sur les abeilles si cela agit en bien pour moi ».














Ses ruches périclitaient, ceci depuis plusieurs années. Il  perdait beaucoup trop de colonies chaque année et malgré les soins qu’il leur donnait.

C’était arrivé a tel point qu’il ne lui restait plus que deux colonies en piteuse état. Il réfléchissait et pensait sérieusement  abandonner l’apiculture.


Depuis tout a changé. Depuis qu’il a ajouté ces aimants sur ses ruches, elles sont en super forme, les pertes sont rarissimes, pour ne pas dire nulles et la production en miel par ruche a plus que doublé pour lui.


Il n’a plus eu besoin de nourrir ses colonies car elles sont largement assez lourdes à l’automne. Il les retrouve très populeuses en fin d’hiver.


Jacques Kemp, président du syndicat témoigne qu’il connais Edouard depuis de nombreuses années. Il dit que c’est la personne la plus honnête qui puisse exister sur terre. Ainsi même le président du syndicat lui apporte toute sa confiance.


Suite à la première expérimentation, Edouard n’osait pas parler de ses résultats car il avait peur de passer pour un illuminé. Certains se font passé pour fou pour moins parfois.

C’est très timidement qu’il en a parlé à son président du syndicat d’apiculteurs il y a environ deux ans.  L’expérimentation qu’il mène dure déjà depuis trois ans (2006-2009).


Jacques raconte que «en constatant la forme époustouflante et insolente  de ses colonies, alors que cette année là, dans le secteur, un grand nombre d’entre nous avions perdu la moitié de nos colonies et même beaucoup plus pour certains,  j’ai été convaincu qu’il y avait quelque chose d’intéressant là-dessous.»

Depuis la sortie de l’ombre des ces essais l’utilisation des aimants sur les ruches a fait boule de neige dans le secteur.


Plus de 50 ruches d’autres apiculteurs qui ont été équipées d’aimants avec toujours les mêmes résultats époustouflants.



Dans l’article de Abeilles et Fleurs de mars 2010, certains techniciens en électricité et électronique témoignent de leur hypothèses de fonctionnement des aimants sur les ruches. Voici leurs idées :


« Mes réflexions au sujet des "Aimants", Nous sommes environnés des champs électromagnétiques alternatifs de toutes fréquences, somme toute assez faibles, mais si l'on ajoute un champ continu relativement plus fort on  obtient  un champ continu mais variable en amplitude. Un champ continu ne produit de force contre-électromotrice que quand il y a déplacement et en fonction du delta T. Or dans la ruche les abeilles marchent, se déplacent lentement (delta T grand) et le champ continu variable agit très peu sur leur système (la magnétite ou un truc comme ça de leur cerveau).

Fcem= Phi / Delta T. C'est pourquoi je crois en l'expérience. »


« ….mais je pensais surtout aux nombreux émetteurs de télé, téléphone, vidéosurveillance et j'en passe. Les aimants appliqués sur la ruche saturant les magnétites de leur cerveau, les abeilles ne doivent plus rien détecter des perturbations extérieures et alors elles deviennent « zen » et ne pensent qu'a leur boulot. Qui voudrait faire l'expérience de mettre une ruche dans un caisson en fer, juste un trou pour la sortie. Dedans il n'y aura pas d'ondes. Est-ce que coiffer une ruche avec un tonneau défoncé ne serait pas aussi bénéfique ? » Pas si facile d’enfermer une colonie dans une cage de Faraday.»


Les faits sont la, même si on en a pas encore toute la compréhension sur le fonctionnement, les résultats sont positifs.

Le fait d’ajouter deux aimants sur les côtés d’une ruche est simple et très peu onéreux.


Les premiers aimants utilisés lors de ces expérimentations sont des aimants en Ferrite, de taille 60X20X15 mm avec magnétisation axiale de 3800 Gauss, donc de faible puissance. Rien de plus banale que des aimants en ferrite comme on en trouve souvent des petits servant de décoration sur nos frigidaires ou pour en caler nos notes et lettres divers à ne pas oublier.



Comment installer les aimants?


L’aimant est placé à environ 1/3 du haut de la face de la ruche et au centre.

le premier aimant est placé sur un coté de la ruche coté nord vers la ruche, puis l’autre aimant est placé de l’autre coté de la ruche coté sud contre la ruche, ainsi les aimants se trouvent en attraction à la distance du diamètre de la ruche.


Je conseille de placer les aimants et la ruche aussi en accord avec le champ magnétique terrestre. Le nord géographique de la terre est un sud magnétique par convention. Ainsi l’aiguille de la boussole qui indique le nord de la terre, indique en réalité le sud magnétique de la terre ou le sud magnétique d’un aimant. Comme il faut toujours mettre les aimants en attraction et que la terre est aussi comme une aimant, alors on conseille de mettre le nord magnétique de l’aimant vers le nord «géographique» de la terre et donc le sud «magnétique» de la terre.


Si vous faite une erreur lors du positionnement, ce n’est pas trop grave, on n’a pas remarqué d’effets négatifs jusqu’à présent et à ma connaissance, même pas en mettant les aimants de façon aléatoire. Les résultats sont la aussi.


Le placement des aimants selon cette configuration permet au flux magnétique de traverser la ruche.


Pour poser les aimants, on peut faire des fixations avec des vis ou des logements en bois. Quand on utilise un aimant en anneau une simple vis au centre de l’anneau suffit.


On peut aussi coller les aimants sur les côtés avec un ruban collant renforcé. On peut aussi utiliser des clous étriers qui cloués par deux pour chaque aimant les maintiennent en place.



Les essais validés, on passe à la vitesse supérieure.

Des milliers de ruches équipés en 2010, 2011, 2012?


Selon les données de l’article, le syndicat, le SIARP se prépare déjà à faire une première commande groupée et plus de 1000 aimants pour plus de 500 ruches des membres du CA et bénévoles du syndicat, et des Ruchers Ecole.


Le président du syndicat SIARP affirme même qu’il pense pouvoir arriver à distribuer plus de 2000 aimants qui équiperont au moins 1000 ruches pour la saison 2010.


Cette expérience a déjà été testée sur plus de 50 ruches dans la région Parisiènne et cela n'a eu que des effets très positifs.


Avec les aimants, les abeilles gagneront un meilleur bien être.  Les apiculteurs eux verront leurs ruches se comporter mieux, beaucoup mieux, car ces dernières années ont été catastrophique pour beaucoup d’apiculteurs. Les expériences avec les aimants arrivent au bon moment et pourra en sauver plus d’un.


Edouard, l’apiculteur, a fait un essai comme ça un peu au hasard, sans trop savoir où il allait, et « bingo », cela a plus que bien marché.

« Aux innocents les mains pleines »,

comme on dit.



Comment expliquer le déclin des abeilles?


Les "causes multifactorielles" ne sont qu'un miroir aux alouettes selon certains.

La cause principale est l’utilisation massive des produits de traitement phytosanitaires. Quand les abeilles ne sont pas directement tuées par les produits phytosanitaires elles sont considérablement affaiblies. Ainsi ils sont encore plus vulnérables à d’autres causes qui peuvent les nuire, jusqu’à la mort.   Il y a aussi les ondes électromagnétiques de toutes sortes qui peuvent perturber les abeilles, les avis sont partagés sur le sujet.

Il y a même été avancé une nouvelle observation que les rayons UV plus abondante dans le spectre lumineux du à l’amincissement de la couche d’ozone pourrait éblouir les abeilles et les désorienter. Ainsi il ne retrouve plus les fleurs, s’aveuglent et se perdent. La couche d’ozone est encore un réel problème grandissent.


Les abeilles sont mises à mal. Quand elles ne meurent pas des causes des produits de traitements phytosanitaires, elles subissent les diffusions d'ondes électromagnétiques. 


Il y a de minuscules fragments de magnétite, une matière sensible au magnétisme dans la tête des abeilles. Elles  sont sensibles à toutes les diffusions électromagnétiques.



En plaçant un aimant de chaque côté de la  ruche, on crée un champ magnétique permanent de 10 Gauss au centre de la ruche, cela pour une Dadant 10 cadres. La valeur augmente s’approchant des parois pour des aimants de 60X20X15 mm de 3800 Gauss.


Actuellement on utilise des aimants anneau de 19x 6x 10mm de 1000 Gauss, moins fort, moins agressif ou invasif, les résultats sont tout aussi bons si ce n’est même meilleurs.


Cette valeur est largement au dessus du champ magnétique terrestre qui d’environ 0,5 Gauss.

Les scientifiques estiment que ce champ magnétique devrait être de 2,5 à 5 Gauss. 

Les aimants placé sur les ruches créent une protection contre toutes les propagations d'ondes électromagnétiques de toutes sortes dont la valeur n’est que de quelques milli Gauss. Elles protègent la ruche d’ondes électromagnétiques extérieures qui peuvent être très perturbantes.


C’est un bouclier pour que les abeilles soient tranquilles. Elles peuvent travailler  normalement sans être dérangées.


Les intoxications des produits phytosanitaires ne sont pas empêchés, mais cela les aidera à se renforcer et à mieux résister, tout en étant protégé d’une partie des ondes néfastes.

Elles seront plus fortes et plus résistantes à toute agression.


L’influence du champ magnétique terrestre est importante pour tout les humains et tout les animaux, même les plantes.

Il paraitrait mêmes que les peuples Esquimaux sont soumis à un champ magnétique terrestre beaucoup plus fort due au régions polaires, l’endroit géographique plus prêt du pole.  Cela leur donnerai plus d’énergie, ce qui leur permettrai de résister aux conditions extrêmes qu’ils rencontrent toute l’année ou ils vivent.


La magnétothérapie nous explique aussi comment les aimants peuvent nous donner plus d’énergie. beaucoup de sportifs utilisent la magnétothérapie. Au Japon, la maladie de la fibromyalgie est même nommé comme «syndrome de déficience magnétique». L’utilisation de champs magnétique apporterait même un grand bien-être à ces patients. Dans notre vie actuelle stressante et occidentale, on n’est plus souvent en contact avec le champ magnétique terrestre naturel, ce qui pourrait bien expliquer bon nombre de nos soucis de santé et maladies de civilisations.


Les aimants ont une influence considérable sur l’eau et sur tout ce qui contient de l’eau.

L’eau magnétisée, est plus facilement assimilée par tous les organismes vivants.


Les eaux thermales directement bues à la source sont souvent très bénéfiques. Ces eaux ont un effet qu’elles perdent assez rapidement une fois mis bouteille.


Il y a une grande différence entre une même eau magnétisé et non magnétisée. On peut remarquer ces différences aussi entre une eau de source en montagne et l’eau du robinet. L’eau magnétisée semble plus légère à boire. certains disent plus ronde, plus hydratante. En physique on le mesure, la tension superficielle change, l’eau devient plus hydratante, plus fluide. cela agit ainsi sur tout les liquides. Cette propriété ne reste malheureusement que temporaire. Après quelques jours de stockage en bouteille ces propriétés bienfaisantes de l’eau magnétisée s’estompent et disparaissent.

Les aliments qui contiennent presque tous de l’eau sont ainsi aussi influencés.

Imaginez vous tout les bienfaits que la consommation d’aliments et de l’eau magnétisé peut nous apporter.


Ceci vaut aussi pour les abeilles. Leur réserves alimentaires dans la ruche, le  miel, pollen, pain d’abeilles contiennent une proportion non négligeable d’eau.

L’eau qu’elles consomment, si elle est magnétisé aura certainement des effets sur les abeilles. Toute la ruche ainsi magnétisé, c’est aussi toute l’eau et toute l’alimentation de la larve jusqu’à l’abeille qui est magnétisé pour le bénéfice de la ruche.


C’est une information importante à faire passer, l'expérience est peu onéreuse.  


Les retombées sont énormes, le bouche-à-oreilles fait connaitre la technique comme une trainée de poudre, cela a même dépassé les limites de la France, on en parle jusqu’au Canada et aux Etats Unis.


Plus d’infos sur le site du syndicat Interdépartemental des Apiculteurs de la Région Parisienne

http://ccimp.perso.neuf.fr/abeilles/d-kemp.htm



Photo dans le texte dessus : Modèle d'aimant utilisé dans les premières expériences qui ont donné de bons résultats. Aimant ferrite 60 x 20 x 15 mm.

Maintenant on utilise des aimants selon la photo à coté, de 19 x 6 x 10 mm d’épaisseur, plus petit, plus pratique et donnant semblent -ils encore de meilleurs résultats.

Il est possibles d’utiliser d’autres aimants en ferrite en anneau, plus facile à installer car il suffit d’une vis.



Des Aimants pour Sauver les Abeilles


Comment Faire?


D’abord vous procurer les aimants, puis bien les installer.


Vous pouvez en trouvez chez les différents fournisseurs d'aimants qu'on trouve sur internet, je peux aussi vous en livrer au meilleur prix et de qualité.


Vous pouvez aussi vous en procurer ici en me contactant : yannickvd11@yahoo.fr ou 06 88 08 68 94 ou en achetant en cliquant sur le bouton ci-dessous.


Conseils d'Installation des Aimants sur la Ruche.


Les expériences découvertes par Mr Edouard Strezpek avec les aimants sur les ruches sont très honorables, elles prouvent une fois de plus que quand on n’a pas d’aprioris ou de préjugés, on est plus ouvert à essayer de nouvelles techniques qui peuvent peut-être paraitre bizarre, mais suivant nos intuitions on peut arriver à de réelles solutions.


L'aimant utilisé dans les premières expériences est celui décrit ci-dessus. Vous pouvez aussi mettre d’autres aimants en ferrites d’autres fournisseurs, ce qui compte est le champ magnétique.

Un aimant en ferrite est plus naturel et plus doux par son action qu’un aimant en néodyme qui est plus fort, peut-être même trop fort. Donc il est déconseillé de mettre un aimant néodyme sur une ruche, choisissez plutôt un aimant en ferrite.


Je conseille aussi d’enrober l’aimant par de la cire d’abeille de bonne qualité.

La raison en est que le champ magnétique sud de l’aimant va traverser la cire d’abeille et transporter ainsi l’information plus loin dans la ruche. C'est un phénomène peu connu mais bien existant. Il est important de ne pas mettre de corps étranger chimique comme par exemple de la matière plastique entre l’aimant et la ruche. Autrement vous courez le risque de perturber la ruche en transférant les information du plastique vers la ruche, même que le miel pourrait obtenir un arrière goût de plastique. 


Je conseille de mettre les aimants dans l’orientation respectant le champ magnétique terrestre. Le respect du champ magnétique terrestre est important pour les abeilles. Pour ce faire on met le pôle sud magnétique de l’aimant dirigé vers le sud de la terre, car sachez que le pôle nord géographique de la terre est un pôle sud magnétique, donc le pôle sud géographique de la terre est un pôle nord magnétique.

Le flux magnétique va toujours dans le sens du pôle sud magnétique vers le pôle nord magnétique.


Pour plus d'informations, contactez moi par yannickvd11@yahoo.fr ou 06 88 08 68 94


Yannick Van Doorne




Pour commander des aimants pour vos ruches,

et les équipez dès que possible :


Plusieurs apiculteurs m’ont déjà témoigné d’excellents résultats avec celles ci et la méthode d’installation que je conseille.


Les aimants que je vous propose sont en anneau ferrite, aimants recommandés pour une fixation facile et rapide avec une vis.

Les vis sont livrées avec, elles sont offert, pour une pose facile, simple et rapide.


Je propose les aimants à un prix le plus bas possible, en faisant une très faible marge bénéficiaire pour soutenir la continuation de mon travail, de rapport qualité prix exceptionnel. Mon objectif est de pouvoir aider et soutenir le plus possible d'apiculteurs pour aider les ruches et ces abeilles.

La plupart n'ont pas encore pris conscience de la véritable importance des abeilles pour notre environnement, notre santé, la terre et notre bien-être. Il est temps d’agir par tout les moyens pour aider les abeilles avant que ce ne soit trop tard.


Prix indicatif dans le commerce : 1 euros pièce pour des quantités commandées de 1 à 1000 pièces. Pour de plus grandes quantités des prix encore plus avantageux sont possibles. 


Quand on compare au prix du kg de miel et des kilos de miel qu’on peut récolter en plus avec cette techniques, alors l’investissement est vraiment ridicule. Si un apiculteur hésite de tester cette solution, ne serait-ce que sur quelques ruches, alors rien ne pourra  l’aider.


Contactez moi pour plus d’informations par email à yannickvd11@yahoo.fr ou par tél au 0688086894.


Une notice d’installation détaillé est livré avec toute commande. Le pole nord est indiqué sur l’aimant, l’orientation et la pose, des schémas et explications détaillées. Chaque aimant est accompagné d’une vis pour la fixation.


Dimension des aimants présentés : 19 mm diamètre extérieur x 6 mm diamètre intérieur x 10mm épaisseur


Un outil simple est livré avec, offert, pour vous permettre de reconnaitre le pole nord ou sud de chaque aimant, ceci pour vous faciliter la pose.



Comment m’est venu l’idée de l’electroculture sur les ruches?

Les recherches en electroculture m’ont amené à m’intéresser de plus prêt au sort des abeilles. De plus ainsi j’ai aussi découvert ce que les techniques d’electroculture peuvent apporter de mieux pour aider les abeilles dans leur problèmes de survie actuels.

Sans les abeilles il ne serait pas possible de faire l’electroculture avec les antennes enrobées de cire d’abeille utilisé pour aider les plantes. Un des éléments principaux dans la fabrication des antennes est de la cire d’abeille de bonne qualité. En cherchant sur le sujet, j’ai ainsi comme vous découvert l’influence bénéfique des aimants sur les ruches.


Les abeilles regorgent plus d’un trésor. Elles sont tellement riches d’enseignements et de solutions. De plus par sa cire elle est d’une aide précieuse pour l’agriculture en plus de ses qualités de pollenisateurs reconnues.


Il a été observé un effet extrêmement bénéfique de la pose d’aimants sur des ruches, permettant ainsi de réduire le taux de mortalité des ruches à presque zéro dans de nombreux cas.  Les abeilles restent en bonne santé toute l’année et la production de miel augmente.

De plus, l’electroculture permet de réduire fortement l’usage de pesticides en agriculture en renforçant la santé des plantes. Les pesticides sont souvent jugés comme un responsable majeur de la mortalité d’abeilles.



Le pesticide "cruizer" encore en cause.

Une nouvelle étude de l'inra nous éclaire sur la désorientation des abeilles.


Une nouvelle étude de L'inra nous démontre que les abeilles sont désorientés et ne retrouvent plus la ruche après une brève exposition non mortelle à certains pesticides. L'exposition aux pesticides suffit à créer la désorientation des abeilles.

Vous trouvez plus d’information sur l’étude chez l’Inra ou sur le site :

http://www.larecherche.fr/content/actualite-vie/article?id=31594


Un apiculteur m'a témoigné que dès la pose des aimants sur une ruche, que c'est comme si les abeilles retrouvait plus facilement la ruche, elle décolle et se pose comme sur une piste atterrissage, ceci sans hésitation comparé à avant la pose. ceci est un effet instantané. peut-être que ce phénomène combiné au facteur précédent de l'article de l'Inra sur la désorientation, peut expliquer le merveilleux effet des aimants sur la ruches.


Pourtant malgré toutes ces études, nos pouvoirs publics semblent continuer à préférer les pesticides que les abeilles, pour votre santé, pour la société et pour sauvegarder les économies et richesses de quelques uns au détriment de la majorité. Est-ce que nos autorités écouteront le peuple ou est-ce que les gens se révolteront un jour pour remettre du bon sens dans l'action du bien public? Ils semblent que les autorités et le peuple ont une autre notion du «bien public». Pour l'un c'est le CAC40, pour les autres ce sont les abeilles, ou est-ce que je me trompe?


Plus d’infos sur le site

http://www.electroculturevandoorne.com/abeilles.html